Gramatica gascona

 

Entà en saber mei sus la lenga nòsta

Afin d'en savoir plus sur notre langue

 

Fouillez, fouinez, vous y trouverez  ce que vous cherchez.... sinon, demandez....!

 

Les altérations du clavier

pour écrire en gascon sur un clavier français

 

Doc Excel : Alterations clavierAltérations clavier (769.07 Ko)

 

L’ALPHABET PHONÉTIQUE INTERNATIONAL

 

Voyelles orales - Fr - Gasc negue - accentuation

 

ɑ   (patte - papa)               (papà - aiga - cantar)

ə     (fenêtre)                     (fernèsta - vielha - que gaha)

ø     (jeu - feu)                   (que hèci)        

œ (peur - fleur)                 (hemna - poreta)

ɛ    (mer - père)                 (que cantèva)

o    (sot - pot)                     (O là ! - au prat)

ɔ    (porte - or)                   (Òc - hòu! - lòc )

i     (ami - fille)                   (amic - hilha)

u    (pou - mou)                 (olhas - ostau - on)

y    (nu - rue)                      ( tu - Becut - vinut)

 

Consonnes - Fr - Gasc negue - accentuation

 

b      (bal - beau)                       (bal - bròi)       

β      (robe - tribu)                     (vinha - vinut - vaca - vacanças)

s      (souris - pièce)                  (adishatz - çò - estossi - espiar)

k      (carpe - kiwi)                     (aquò - cosina - camin - borg)        

d     (date)                                  (data - dens)

ð     (mode)                                (endetans - vendut)

f      (face - phare)                      (fàcia - fare)

g     (gare - gué)                         (gara, gorg)

ɣ     (bague)                                (vaga - vagar - obligar)

h    (hérisson-hérisser)           (hemne - hèit - hasan)

ʒ    (journal - gorge)                (aubèrga - Jo - jornada)

l      (la, aile)                                (ala - laca - lunh)

m   (maman)                            (mèison - Manon - montanha)

n    (non)                                   (non - tornar - ninoèra)

ɲ    (gnôle - agneau)               (anhèth - un aut - campanha)

p    (papa)                                 (papà - pòrc - pèc)

r     (castillan pero)                  (part - per - preu)   

rr    (castillan perro)                (arròda - hrair - marri)   

t     (tour - tatie)                       (tatan - aut - trobar)

z     (zèbre - rose)                     (zèro - arròsa - los aubres)

ʃ     (chat - rocher)                    (chivau - paréisher - shiulet)

ŋ    (parking - smoking)           (un - hasan - cantans - lapin)

 

Semi‐consonnes ou semi‐voyelles - Fr - Gasc negue

 

j (yeux - ail - anglais I \aj\) pie \paj\)                (jauga - Jan - vui)

w (fouet - voir - anglais mouse \maws\)         (guardar - cantèva)

 

Api gasconApi gascon (3.12 Mo)

 

 

La prononciation

des voyelles et consonnes en gascon maritime

 

Doc word : Prononciacion vocalas maritimePrononciacion vocalas maritime (18.6 Ko)

Fichier Son : Vocalas negas maritimeVocalas negas maritime (2.48 Mo)

 

Doc Word Vocalas - Precisions : Las vocalas maritimas precisionsLas vocalas maritimas precisions (13.41 Ko)

Fichier Son : Vocalas precisionsVocalas precisions (2.07 Mo)

 

Doc Word Diftongas - Precisions : Las diftongas precisionsLas diftongas precisions (12.94 Ko) 

Fichier Son : Diftongas precisionsDiftongas precisions (1.16 Mo)

 

Doc word : Prononciation consonantas maritimePrononciation consonantas maritime (17.68 Ko)

Fichier Son : Consonantas negas maritimeConsonantas negas maritime (2.11 Mo)

 

Doc Word Consonantas - Precisions : Las consonantas maritimas precisionsLas consonantas maritimas precisions (17.74 Ko)

Fichier Son : Las consonantas maritimas precisionsLas consonantas maritimas precisions (3.38 Mo)

 

Pour illustrer cette présentation phonétique du gascon maritime, est ici proposée une transcription,  réalisée  par 

J. Boisgontier selon ces principes, du conte n° LXXXIII du tome  I de la présente collection.
 
Nous la faisons suivre de la version en orthographe classique - - - Lo Peysan-hòu de Sòra 

Fichier Doc : Lo paisan hou de sora exemple texte phonetique et classiqueLo paisan-hòu de Sòra - exemple texte phonétique et classique (16.29 Ko)

Fichier Son : Lo peisan hou de soraLo pèisan hòu de Sòra (1.14 Mo)

 

 

 

Gropament de consonantas

Groupement de consonnes

 

CH peut faire [tchye] - Un chic, ua chanca, un chancaire, la chonca..... ou [che] - Chivau, Charmant, Cho, Charra...

LH fait [ieu] - Esbrigalhat, Hilha, Devinalha, Buscalhar....

NH fait [gne] - Castanha, Vinha, Escarranhar, Aver lo nhac,.....et pas avoir la gnaque !

Sh/ish fait [che] - Shiular, Shisclar, Eishantar, ....ish au milieu d’un mot, le i ne se prononce pas.

Th fait [t] ou [tye] - Coteth, Veteth, Eth, Eths, Còth,

 

Associacion de consonantas particularas

Combinaison de consonnes particulières

 

Phonèmes particuliers, prononciations différentes de l’écriture, (en gras l’accentuation).

CC - [ts] - Injeccion - prononc : [iin·yetssiou]

CH - 1[Tchan o Tyan], 2[ch], 3[tye] - 1 Chanca, 2 chivau, 3 lòcha

GG - [dz] - Suggerir - prononc : [sudzeri]

GU - [gu] - guèrra - [gw], [w] - Goaire, Goardar, Enguënt

LH - [lie] - Lhevar, Palha, Hilh

NH - [gn] - Nhac, Montanha, Aranha

QU - [k] - Quillar, Equilibri - [kw] - Quate, Quan

RR - [rr] - Arrestar, Arrat, Arriu

SH/ish - [ch] - Shiulet, Peish, Shisclar

SS - [s] - Casso, Casse, Assedut

TG - TJ - [dje] - Viatge, viatjar

TH - [t], [tye], [tch] - Castèth, Vetèth, Anhèth

TZ - [ts], [dz] - Crotz, Crotzar

 

La prononciacion deus grops de consonantas

 

Entà prononciar plan lo gascon, que cau estar conscients qu'a la diferéncia deu castelhan e deu catalan, en la nòsta fòrma d'occitan (e qu'es tanben lo cas en lengadocian) totas las consonantas ne's pronóncian pas.

De manièra generau, que pòdem díser que lo gascon n'aima pas los grops de mei de duas consonantas seguidas. En especiau, dens los mòts au plurau qui s’acaban per -cso -ts, la consonanta [k] o [t] qu'a tendéncia a non pas se prononciar quan ua auta consonanta seguís : los bròcs blancs [luz ˈβɾɔz ˈβlaŋks]. Açò que facilita la prononciacion. En aplicant aquesta règla, que parlaratz un gascon mei naturau.

Solide, aquera règla que s'aplica quan los mòts concernits e son dits sus un ritme de conversacion rapide o au mensh normau. Se prononciatz lentament, pr'amor que dictatz o pr'amor que repetitz çò qui avetz dit a un interlocutor qui n'ic a pas comprés, que prononciaratz, solide, [lus] [ˈβɾɔks] [ˈβlaŋks].

Atau, la locucion a bèths còps que's pronóncia [aβesˈkɔps] (1) (d'aulhors, un diccionari, lo de Cénac-Moncaut que crei, que balhava la fòrma <dabescops> (d'a bèths còps)).

Pàrlem un chic deu mot dens. Quan es seguit per ua vocala, que's pronóncia [denz] : dens un moment [denz ỹ muˈmen]. Mes quan es seguit d'ua consonanta, qu'am un grop de tres consonantas, donc la prononciacion que's simplifica e dens que's pronóncia [den] : dens lo libe [den lo ˈliβe].

Au mei sabut nat manuau d'aprentissatge deu gascon ne parla d'aqueths fenomèns de simplificacion de la prononciacion. Qu'es de dòu har.

(1) Dab [e] meilèu que [ɛ] pr'amor qu'es pres per un sol mòt, dab un sol accent tonic.

 

Que ven deu site : http://diaperdia.centerblog.net/6488081-la-prononciacion-deus-grops-de-consonantas

 

Las chifras e los nombres

Les chiffres et les nombres

 

En tout premier lieu, les cardinaux :

Negue de Mamisan                                                             Negue de Baiona

1 - Un / Uva                                                                            Iva

2 - Dus / Duas                                                                        Divas

3 - Tres

4 - Quate

5 - Cinc  (c final inaudible, prononc : Cin)

6 - Sheis                                                                                 Shis

7 - Sèt

8 - Ueit

9 - Nau

10 - Dètz

11 - Onze

12 - Dotze

13 - Tretze

14 - Quatorze

15 - Quinze

16 - Setze

17 - Dètz e sèt /  Disa sèt

18 - Dètz e ueit / Disa ueit

19 - Dètz e nau / Disa nau

20 - Vint (t final inaudible, prononc : vin)

21 - Vinte un

22 - Vinte duas 

23 - Vinte tres,   etc...

30 - Trenta

31 - Trenta un / Trenta uva

32 - Trenta dus / Trenta duas

33 - Trenta tres / etc...

40 - Quaranta

50 - Cinquanta

60 - Seishanta / Soassanta                                                                                Shishanta

70 - Seishanta e dètz / Setanta / Soassanta dètz                                      Shishanta e Dètz

71 - Seishanta e onze / Setanta e un / uva / Soassanta e onze             Shishanta e onze

80 - Quate vints / Ueitanta

81 - Quate Vints un / Ueitanta e un / uva, etc...

90 - Quate vints dètz / Navanta

91 - Quate Vints Onze / Navanta un / uva , etc...

100 - Cent

200 - Dus cents / etc...

1000 - Mila

1 000 000 - Un milión

1 000 000 000 - Un miliard

Puis les ordinaux : Negue Bòrn,  barrés autres versions

1èr : Permèr / Prumèr / Purmèr / 1èra : Permèra / Prumèra / Purmèra

2au : Dusau (mei de dus) / Lo Sigond / Le Sigonda / Lo Segond / Le Segonda (Sonque dus o duas, com en francés)

3au : Tresau

4au : Quatau

5au : Cincau

6au : Sheisau                                                                                          Shisau

7au : Setau

8au : Ueitau

9au : Navau

10au : Detzau

11au : Onzau

12au : Dotzau

13au : Tretsau

14au : Quatorzau

15au : Quinzau

16au : Setzau

17au : Dètz e setau / Disa setau

18au : Dètz e ueitau / Disa ueitau

19au : Dètz e navau / Disa navau

20au : Vintau

30au : Trentau

40au : Quarantau

50au : Cinquantau

60au : Seishantau /                                                                                                        Shishantau

70au : Seishanta e dètzau / Setantau / Soassanta e dètzau                            Shishanta e dètzau

80au : Quate vintau / Ueitantau

90au : Quate vint e dètzau / Navantau

10au : Centau / etc...

1000au : Milau

1 000 000au : Milionau

1 000 000 000au : Miliardau

 

Ligasons deus mòts

Liaisons des mots

 

En gascon le problème des liaisons ne doit pas se poser, on doit les faire !

Lo petit auchèth = (prononc : Lou peti taoutyèt), le t s’accroche à la voyelle qui suit comme en français, .... normalement !

Mais les français ont bien oublié cela. Ils disent : les personnagées, les transporancommuns ! Que cela est môôche !

Pensez donc à bien faire les liaisons !

 

L'accentuacion deus mòts

L’accentuation des mots

 

La langue française a une accentuation des mots sur les dernières syllabes:

Je suis allé au marché. On entend plus les “é” et “é” dans les mots.

En gascon c’est très différent et surtout changeant.

Dans un nom commun qui n’a pas de signe (diacritique : aigu, grave, tréma) d’accentuation sur une voyelle, on doit accentué le mot sur l’avant-dernière voyelle. Règle simple !

Dimenge, Dissabte, Veitura, Arbe, ...etc...

Lorsqu’il comporte une diphtongue, avant-dernière voyelle oui mais, la 2ème lettre de la diphtongue étant atone, l’accent se porte sur la voyelle accentuée de la diphtongue, exemple :

Taula (prononc : taoule) On entend surtout le “ta”, le reste du mot est atone donc prononcé moins fort, que ce soit au début, à la fin, ou ailleurs dans le mot.

Espitau (prononc : éspitaou, euspitaou) (hôpital-fr),

Les mots terminés par la lettre r, n, t, sont accentués sur la fin du mot, même au pluriel.

Cloquet, Clavar, Chocolats, Adarron, Locaument, Potons, Finicion, ...etc...

Les autres mots, accentués ailleurs, auront donc un signe diacritique sur leur voyelle, couramment un seul, mais les mots composés de deux mots peuvent avoir deux accents.

Il faudra donc déplacer votre accentuation sur ces voyelles accentuées graphiquement.

Par là même, un accent peut en même temps changer la valeur phonétique de la voyelle, ó [ou] et ò [o], é (son fermé) et è (son ouvert), à (son grave).

Deféner, Enténer, Taulèr, Enamorà’s, Còsta, Espós, Endòst, Distància (prononc : distànci), Ignorància (prononc : Ig·nourànci) les “a” finaux sont atones donc inaudibles ou en [o] atone...etc...

Il y a des exceptions : Só (prononc : sou), Sòus (prononc : Sos), ...etc...

 

Los enonciatius

Les énonciatifs, qu’es aquò ?

 

Eh bien voilà, vous en avez un dans le titre, d’énonciatif, QU’ !!! Il y en a trois principaux.

QUE est l’énonciatif affirmatif, du gascon occidental, on va dire "chic o mic" (plus ou moins).

Donc sur une partie du territoire de notre pays il est toujours employé à la forme affirmative :

Que parli lo gascon, [queu parli lou gascoun] en Negue, [qué parli lou gascoun] en gascon clair.

A toutes les personnes des verbes conjugués. Voir les tables des verbes dans Fichiers.

Par contre ne doit pas du tout être utilisé lors des phrases négatives.

Ne parli pas gascon, [ne parli pa gascon].

BE est l’énonciatif exclamatif, même régions d’emploi, "chic o mic" aussi.

BE parla plan lo gascon aquera gojata !, [Beu parle pla lou gascoun 'queure gouyate !], [Bé parla pla lou gascoun aquére gouyate !].

E est l’énonciatif interrogatif, employé pour les questions, donc. Aire d’emploi plus restreint !

Le “Que” le remplace dans les régions où il n’est pas employé.

E va cambiar lo temps ? [ É va cambia lou téms ?] Le temps va-t-il changer ?

Que va cambiar lo temps ? ailleurs.

Les deux énonciatifs QUE et BE, s’élident, c’est à dire qu’ils perdent leur voyelle devant un mot commençant par une voyelle. D’où le QU’ dans Qu’es aquò ? Cela pour facilité la prononciation.

Les régions qui n’emploient pas d’énonciatif démarre par le verbe directement et change l’intonation de la phrase en fonction de celle-ci.

Va cambiar lo temps. Affirmatif. ou Va cambiar lo temps ? Interrogatif.

Le BE donne une valeur d’insistance dans la phrase :

Autre expression avec BE : I a mau, be ! Eh bé, ça ne va pas bien ! , Ce n’est pas terrible !.....

B’es hòrt bròi aqueth monument ! (Il est bien beau ce monument !) Insistance sur sa beauté.

A suivre...

 

Prononciacion de “En”, “Em” et “In”

Prononciation de “En”, “Em” et “In”

 

Cela n’est pas simple à transcrire par écrit mais je vais m’y employer tout de même.

On entend très ou trop souvent encore c’est deux syllabes prononcées à la française dans le gascon.

“En” = [eun] en negue ou [én] en clair, exemple :

Monument (gasc) = [Mounumeun] ou [Mounumén] et pas [Monuman] comme en français.

“Em” = [eum][ém] exemple : Embarrat [eumbarrat],[émbarrat] et pas [ambarrat]

“In” = [inn] à la prononciation le n est retenu vocalement, légèrement nasalisé, exemple :

Interessant (gasc) = [innteureussan] ou [inntéréssant] et pas [aintéréssant] (fr)

Formez votre oreille autant que possible, allez dans des bals, des soirées, des assemblées gasconnes, culturelles, historiques, toponymiques, stages de langues ou cafés gascons, associations.

Tous les endroits où la langue est prononcée, sautez sur l'occasion pour l'écouter et vous en imprégner.

 

Lo vèrbe Estar

Le verbe Être

 

Lo vèrbe ESTAR (Être): présent de l’indicatif forme noire

Que sui  = Je suis

Qu'ès, = tu es

Qu'es, = il ou elle est  - [prononc qu'eus]

Qu'èm, = nous sommes

Qu'ètz, = vous êtes

Que son = ils ou elles sont

 

Il y a des variantes dans certains coins de Gasconha, mais les deux formes les plus utilisées sont ici.

Clair : Que soi, Qu'ès, Qu'ei o qu'es - [Prononc qu'éi et qu'és]

 

Estar present indicatiuEstar present indicatiu (172.29 Ko)

 

Lo vèrbe Aver - Avéder

Le verbe Avoir

 

Le verbe Avoir : présent de l’indicatif en negue

Qu’èi = j’ai

Qu’as = tu as

Qu’a = il ou elle a

Qu’am parler noir = nous avons

Qu’atz parler noir = vous avez

Qu’an = ils ou elles ont

 

Aver aveder present indicatiuAver - Avéder present indicatiu (191.68 Ko)

 

La lettre tonique est en gras , comme toujours !

 

Avéisher (negue bayonnais : Je = qu’è ) se conjugue évidemment différemment aux autres temps.

En clair : Qu'avem, Qu'avetz = nous avons, vous avez

Se reporter aux grammaires.

 

Lo vèrbe Har

Le verbe Faire

 

Au présent de l’indicatif,

Har, Forme parler noir (textes de Félix Arnaudin)

Que hèci

Que hèis

Que hèi

Que hèm

Que hètz

Que hèn

 

Har present indicatiuHar present indicatiu (148.05 Ko)

 

La lettre tonique est en gras, comme toujours !

Pour les autres conjugaisons vous reporter au répertoire des conjugaisons occitanes de Gascogne de Per Noste éditions la civada.

Pour ce verbe beaucoup de formes que je ne reproduirai pas toutes ici,

Voici les infinitifs existants : Har, Hèr, Héser, Hèser, Far.

Forme parler clair : Que hèi, que hès, que hè, puis idem pour les 3 pluriels...

 

Lo vèrbe Anar

Le verbe Aller

 

Au présent de l’indicatif : 

Que va

Que vas

Que va 

Que va

Que vatz 

Que van

 

Anar present indicatiuAnar present indicatiu (160.27 Ko)

 

La lettre tonique est en gras, comme toujours !

 

Lo vèrbe Vir - Viéner

Le verbe Venir

 

Ce verbe à de nombreuses formes de prononciation, de conjugaison :

Viéner, Vir -  présent de l’indicatif : Parler noir  

Que veni 

Que vens

Que ven

Que vínem

Que vínetz

Que venen

 

Vir viener present indicatiuVir - Viéner - Present indicatiu (198.23 Ko)

 

la lettre tonique est en gras, comme toujours !

D’autres formes de conjugaison à voir sur le répertoire des conjugaisons occitanes de Gascogne de Per Noste éditions La civada.

 

 

Conjugason deus vèrbes en "AR" - Indicatiu

Conjugaison des verbes en "AR" - Indicatif

 

Cantar- chanter/ Nhacar-mordre

 

Présent de l’indicatif en gascon noir : en gras l’endroit de l’accentuation vocale

 

Que canti/Que cantas/ Que canta/ Que càntam/ Que càntatz/ Que cantan

Que nhaqui/ Que nhacas/ Que nhaca/ Que nhàcam/ Que nhàcatz/ Que nhacan

 

Cantar e nhacar present indicatiuCantar e nhacar present indicatiu (402.9 Ko)

 

Vous noterez qu’en negue on accentue toujours sur le devant du verbe.

 

Pour connaissance :

Présent de l’indicatif en gascon clair: en gras l’endroit de l’accentuation vocale

Que canti/Que cantas/ Que canta/ Que cantam/ Que cantatz/ Que cantan

Que nhaqui/ Que nhacas/ Que nhaca/ Que nhacam/ Que nhacatz/ Que nhacan

 

Incoatiu o non Incoatiu ?

Inchoatif ou non Inchoatif ?

 

Tout d’abord prononciation du mot, inchoatif = [incoatif].

L’inchoativité des verbes latins marquaient une action à son début, les arbres commencent à

fleurir, en latin : arbor florescit.

Cette valeur s’est perdue avec le temps, mais la forme de conjugaison est restée, elle !

Les verbes sont suffixés “ish” ou “iss” au présent de l’indicatif et “sc” ou “squ” devant “i” au

subjonctif présent.

Les verbes en “IR” peuvent l’être ou ne pas l’être ! To be or not to be ! That is the question !

Tout dépend de l’endroit où l’on se trouve en Gasconha ! Les catalans eux l’utilisent en “ix”.

Parfois, c’est d’un emploi systématique, soit pas du tout, soit un peu des deux.

Pas toujours facile de savoir si elle est employée ou pas, l’inchoativité.

Il faut rencontrer les locuteurs natifs et les écouter parler pour savoir.

A savoir tout de même au Sud du domaine gascon, le suffixe ne s’utilise pas au Pl1 et Pl2 de l’indicatif, de l’impératif et du subjonctif, il ne s’emploie donc que sur les personnes qui ont l’accent tonique sur le radical, Sg1, Sg2, Sg3, Pl3.

Au Nord et à l’Est du domaine gascon, le suffixe s’est étendu à l’imparfait et à l’est au prétérit (passé simple).

Quant à l’Ouest ?

Normalement les verbes, dromir, obrir, aubrir, orbir, partir, pudir, sentir, servir, sortir, se conjuguent sans suffixe, ils sont non inchoatifs.

Bon courage les ami(e)s ! Tous à vos conjugaisons en “IR” !

 

Lo vèrbe Aubrir

Le verbe Ouvrir

 

Le verbe Ouvrir - Aubrir, Obrir, Daubrir, Orbir

Ce verbe est de deux formes, inchoative, c’est à dire avec le suffixe en ish, iss.

Attention à la diphtongaison de la forme landaise noire en “Au”.

Au présent de l’indicatif,

Forme noire Landes inchoative en iss               Forme claire                    Armanhaquèsa

Qu’aubrissi                                                          Qu’obreishi                       Que daubrissi

Qu’aubrisses                                                      Qu’obreishes                              daubrisses

Qu’aubrís                                                            Qu’obreish                                  daubrís

Qu’aubríssem                                                    Qu’obrim                                     daubrissem

Qu’aubríssetz                                                    Qu’obritz                                     daubrissetz

Qu’aubrissen                                                      Qu’obreishen                             daubrisson

 

 

 

Lo vèrbe Dromir

Le verbe Dormir

 

Ce verbe est non inchoatif, sans la finale en ish, iss !

Mais alternance vocalique en negue !

Parler noir des Landes en “o” et “ou”.

Présent de l'indicatif en negue :

Que dròmi

Que dròms

Que dròm

Que dròmim

Que dròmitz

Que dròmin

 

 

La lettre en gras est la tonique, comme toujours !

 

Lo vèrbe  Bastir

Le verbe Bâtir

 

Le verbe Bastir est de forme inchoative, terminale en iss.

Au présent de l’indicatif,

Forme negue landaise 

Que bastissi

Que bastisses

Que bastís

Que basti

Que bastitz 

Que bastissen 

 

Bastir present indicatiuBastir present indicatiu (219.77 Ko)

 

La lettre tonique est en gras, comme toujours !

 

Los articles definits

Les articles définis

 

Forme : Singulier      -                      Pluriel                                 Attention : [prononciacion] [accentuacion]

            Lo [lou]                             Los [lous]

            La [leu]                             Las [leus]

Élision de l’article devant une voyelle : L'estiu [l'estiou] mais par contre lo uelh o lo úu

Forme contractée au masculin:

            Au a+lo [aou]                     Aus a+los [aous]

           Deu de+lo [dou]                 Deus de+los [dous]

           Preu per+lo [prou]              Preus per+los [prous]

           Suu sus+lo [sou]                Suus sus+los [sous]

           Entau entà+lo [entaou]       Entaus entà+los [entaous]

L’article comme en français (le,la) est employé comme déterminant et peut remplacer un adjectif possessif lorsqu’il y a un lien de parenté.

Ex : Lo teit, la taula, lo gat, la paraula...

Ex : Qu’èi la mair que m’apèra, (ma mère m’appelle).

Il s’attache aux noms de famille en gascon et aux prénoms : lo Jan, lo Delbosquet.

Employés lors d’une relation étroite, affective sous-entendue, Los dròlles, lo hrair, la mair, la hemna.... (mes enfants, mon frère, ma mère, ma femme...)

 

Arrevirar "Hens"

Traduire "Dans"

 

TRADUCCION DE LA PREPOSICION DANS

En la màger part deus diccionaris occitans, "dans" qu'es tradusit per "dens" o

o "dins", "à" per "a" e reciprocaments.

— Com ac explica Jaques Lassèrra au cors d'occitan qui hèi a l'Ostau Bearnés, abans d'arrevirar "dans" per "dens" que cau avisà's a la connotacion or de l'emplec a còps abusiu de "dans" en francés.

1 - Lo francés que hèi servir "dans" hòrt sovent en ua denotacion simpla a la plaça de "à" quan l'occitan, entà indicar ua simpla situacion au dehens d'un espaci limitat, shens nada idea d'inclusion ni nada auta connotacion, emplega la preposicion "a" :

                 — Qu'a tostemps un cotèth a la pòcha, il a toujours un couteau dans sa poche.

                — Que me'n vau entau vòste pais, je m'en vais dans votre pays,

                — L' amassada generau qu'aurà lòc a la sala grana, l'assemblée générale aura eu dans la                grande salle.

                — la Maria qu'es a la crampa, Marie est dans sa chambre.

Que pòt estar la medisha causa hòra de la maison:

 — Lo bestiar que pèishen au prat darrèr casa, le bétail paît dans le pré derrière la maison.

 — Que passa Io temps a picar au casau, il passe le temps à bêcher dans le jardin.

Plan que vedem e sentim, en aqueths exemples, que n'es pas necessari e que non cau pas emplegar la preposicion "dens" o "hens".

Que l'emplegaram sonque se i a ua connotacion quinsevolha de plaser ; de plan-estar ; de jòia, de tristèr:

— A la calor doça hens la pòcha deu mainatge, l'auseron qu'arreviscolè, à la chaleur douce dans la poche de l'enfant, le petit oiseau reprit vie.

— La Maria qu'es desconsolada, que s'es clavada tot Io dia hens la crampa Marie a un gros chagrin, elle s'est enfermée à clef dans sa chambre toute la journée.

2 - Hòrt sovent, entà har la frasa mensh pesuga, qu'emplegaram "en" per "dans", çò qui es la règla en gascon devant un demostratiu, un adjectiu indefinit, un nom de sens figurat.

— Que ns'èm mandats en aquesta glèisa, nous nous sommes mariés dans cette église.

— Que botaram Io demei en ua auta caisha, nous mettrons le surplus dans une autre caisse.

— « Que s'amassa en aquera casada un cabau de vertuts, » il s'accumule dans cette maisonnée un capital de vertus (« Los tres gojats de Bôrdavielha » de Sin-lin Palai p. 67 ed. de 1974).

— « En aquera maison que son ua bèra casada, » Dans cette maison ils sont nombreux (dic. de Simin Palai a « casada ».)

En aqueras, que's prenót Io sac e las quilhas e que halà, là-dessus, il prit ses cliques et ses claques et partit.

— Que non t'avies en tau camin, ne t'engage pas dans une telle voie.

3 - "Dans" que pòt arrevirà's tanben per "per" quan a Io sens de "par, à travers" :

— Que's passeja Io matin peu campèstre... per las arruas de la vila, il se promène le matin dans la campagne... dans les rues de la ville.

4 - Sus un espaci ubèrt, que'n poderà estar per "sus":

Los dròlles que hèn solaç suu prat, les gosses s'ébattent dans le pré.

Qu'emplegaram "hens" se l'espaci es limitat, embarrat, protegit:

— Los estudiants que s'apractican au rugbí hens Io pati de recreacion, les étudiants s'entraînent au rugby dans la cour de récréation.

— Que m'arriba tostemps auseralha tà perucar dab las garias hens la parguia, il m'arrive toujours un grand nombre d'oiseaux pour picorer avec les poules dans la basse-cour

Au nòste saber, Piat qu'es Io sol, en Io son «Dictionnaire Français-occitan» a ne pas tradusir sistematicaments "dans" per "dens o clins" :

Dans la rue, a la carrièra ; dans votre pays, a vòstre pais ; dans l'air, en l'aire.... etc.

 

Tirat deu Parlar plan de G. Nariòo p. 45 e 46

 

Traduire la préposition "a"

dans les phrases en gascon 

 

La page en gascon tirée du País gascon 299 de Per Noste :

Emplec de a en gasconEmplec de a en gascon (781.21 Ko)

La page en français tirée du País gascon 299 de Per Noste explications traduites par mes soins pour les débutants : Arrevirar la preposicion aArrevirar la preposicion a (16.87 Ko)

 

Lo preterit

Le passé simple

 

Quand employer le prétérit en gascon ?

« Que nevèt tres dias en seguida »

C'est un temps simple. On l'emploie pour un processus passé, récent ou pas, pris dans sa globalité (sans considérer s'il commence, s'il est en cours ou s'il est fini) : « Que l’encontrèi geir vèspe au supermercat », « Aqueth ostau lo vendèren en 1982 ».

Cependant, un complément de temps (adverbe, locution adverbiale, groupe nominal) ou un verbe semi-auxilliaire peuvent servir à marquer pour un processus :
— le début ou la fin : « Que’s hiquèt a córrer com un hòu », « L’esperèren dinc a neit barrada ».
 la durée : « Que nevèt tres dias en seguida », « Damorèt cinc ans en Còsta d’Evòri com professor ».
 la répétition : « Quitèt pas de cridar mes digun l’ausiguèt pas ».

À la différence du passé composé, le prétérit n'a aucun lien avec le présent ; l'exemple suivant marque bien cette différence : « Que l'èi hèit uei pr'amor la setmana passada n'avori pas léser d’ac har ».

Enfin, le prétérit est employé quand on parle d'événements historiques : « La revolucion francesa comencèt en 1789 », « Bonaparte qu’estot exiliat en 1815 ».

Maurici Romieu, vice-président du Conseil linguistique du Congrès - passat au gascon negue per JJ.

 

 

Date de dernière mise à jour : 08/03/2021