Vèrbes - gascon maritime

 

Entà ne saber mei sus la lenga nòsta

Afin d'en savoir plus sur notre langue

 

Apprenez à conjuguer les verbes dans la forme du Bòrn, maritime

Lisez, relisez, revenez-y souvent, c'est par l'assiduité que l'on progrèsse, la mémoire fera le reste.

 

Lo vèrbe Estar

Le verbe Être

 

Lo vèrbe ESTAR (Être): présent de l’indicatif forme noire

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 13

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

 

Il y a des variantes dans certains coins de Gasconha, mais les deux formes les plus utilisées sont ici.

Clair : Que soi, Qu'ès, Qu'ei o qu'es - [Prononc qu'éi et qu'és]

 

Estar present indicatiuEstar present indicatiu (172.29 Ko)

 

Lo vèrbe Avéder

Le verbe Avoir

 

Le verbe Avoir : présent de l’indicatif en negue

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 14

 

Aver aveder present indicatiuAvéder present indicatiu (191.68 Ko)

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

 

Avéisher (negue bayonnais : Je = qu’è ) se conjugue évidemment différemment aux autres temps.

En clair : Qu'avem, Qu'avetz = nous avons, vous avez

Se reporter aux grammaires.

 

Lo vèrbe Har

Le verbe Faire

 

Au présent de l’indicatif,

Har, Forme parler noir (textes de Félix Arnaudin)

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 19

 

Har present indicatiuHar present indicatiu (148.05 Ko)

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

Pour les autres conjugaisons vous reporter au répertoire des conjugaisons occitanes de Gascogne de Per Noste éditions la civada.

Pour ce verbe beaucoup de formes que je ne reproduirai pas toutes ici,

Voici les infinitifs existants : Har, Hèr, Héser, Hèser, Far.

Forme parler clair : Que hèi, que hès, que hè, puis idem pour les 3 pluriels...

 

Lo vèrbe Anar

Le verbe Aller

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 20

 

Anar present indicatiuAnar present indicatiu (160.27 Ko)

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " a'nɛwi " précédent la syllabe tonique]

 

Lo vèrbe Vir - Víner

Le verbe Venir

 

Ce verbe à de nombreuses formes de prononciation, de conjugaison :

Víner, Vir -  présent de l’indicatif : Parler noir  

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 24

 

Vir viener present indicatiuVir - Viéner - Present indicatiu (198.23 Ko)

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

D’autres formes de conjugaison à voir sur le répertoire des conjugaisons occitanes de Gascogne de Per Noste éditions La civada.

 

 

Conjugason deus vèrbes en "AR" - Indicatiu

Conjugaison des verbes en "AR" - Indicatif

 

Cantar- chanter/ Nhacar-mordre

 

Présent de l’indicatif en gascon noir : en gras l’endroit de l’accentuation vocale

Que canti/Que cantas/ Que canta/ Que càntam/ Que càntatz/ Que cantan

Que nhaqui/ Que nhacas/ Que nhaca/ Que nhàcam/ Que nhàcatz/ Que nhacan

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 15

 

Cantar e nhacar present indicatiuCantar e nhacar present indicatiu (402.9 Ko)

 

Vous noterez qu’en negue on accentue toujours sur le devant du verbe.

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bas'tisi " précédent la syllabe tonique]

 

Pour connaissance :

Présent de l’indicatif en gascon clair: en gras l’endroit de l’accentuation vocale

Que canti/Que cantas/ Que canta/ Que cantam/ Que cantatz/ Que cantan

Que nhaqui/ Que nhacas/ Que nhaca/ Que nhacam/ Que nhacatz/ Que nhacan

 

Incoatiu o non Incoatiu ?

Inchoatif ou non Inchoatif ?

 

Tout d’abord prononciation du mot, inchoatif = [incoatif].

L’inchoativité des verbes latins marquaient une action à son début, les arbres commencent à

fleurir, en latin : arbor florescit.

Cette valeur s’est perdue avec le temps, mais la forme de conjugaison est restée, elle !

Les verbes sont suffixés “ish” ou “iss” au présent de l’indicatif et “sc” ou “squ” devant “i” au

subjonctif présent.

Les verbes en “IR” peuvent l’être ou ne pas l’être ! To be or not to be ! That is the question !

Tout dépend de l’endroit où l’on se trouve en Gasconha ! Les catalans eux l’utilisent en “ix”.

Parfois, c’est d’un emploi systématique, soit pas du tout, soit un peu des deux.

Pas toujours facile de savoir si elle est employée ou pas, l’inchoativité.

Il faut rencontrer les locuteurs natifs et les écouter parler pour savoir.

A savoir tout de même au Sud du domaine gascon, le suffixe ne s’utilise pas au Pl1 et Pl2 de l’indicatif, de l’impératif et du subjonctif, il ne s’emploie donc que sur les personnes qui ont l’accent tonique sur le radical, Sg1, Sg2, Sg3, Pl3.

Au Nord et à l’Est du domaine gascon, le suffixe s’est étendu à l’imparfait et à l’est au prétérit (passé simple).

Quant à l’Ouest ?

Normalement les verbes, dromir, obrir, aubrir, orbir, partir, pudir, sentir, servir, sortir, se conjuguent sans suffixe, ils sont non inchoatifs.

Bon courage les ami(e)s ! Tous à vos conjugaisons en “IR” !

 

Lo vèrbe Aubrir

Le verbe Ouvrir

 

Le verbe Ouvrir - Aubrir, Obrir, Daubrir, Orbir

Ce verbe est de deux formes, inchoative, c’est à dire avec le suffixe en ish, iss.

Attention à la diphtongaison de la forme landaise noire en “Au”.

Au présent de l’indicatif,

Forme noire Landes inchoative en iss               Forme claire                              Armanhaquèsa

Qu’aubrissi                                                                     Qu’obreishi                                Que daubrissi

Qu’aubrissis                                                                   Qu’obreishes                                      daubrisses

Qu’aubrís                                                                        Qu’obreish                                          daubrís

Qu’aubríssem                                                                Qu’obrim                                             daubrissem

Qu’aubríssetz                                                                Qu’obritz                                             daubrissetz

Qu’aubrissen                                                                  Qu’obreishen                                    daubrisson

 

 

 

Lo vèrbe Dromir

Le verbe Dormir

 

Ce verbe est non inchoatif, sans la finale en ish, iss !

Mais alternance vocalique en negue !

Parler noir des Landes en “o” et “ou”.

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 17

 

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bas'tisi " précédent la syllabe tonique]

 

Lo vèrbe  Bastir

Le verbe Bâtir

 

Le verbe Bastir est de forme inchoative, terminale en iss.

Forme negue landaise 

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 18

 

Bastir present indicatiuBastir present indicatiu (219.77 Ko)

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bas'tisi " précédent la syllabe tonique]

 

Lo vèrbe Bàter

Le verbe Battre

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 16

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

 

Lo vèrbe Poder

Le verbe Pouvoir

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 21

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

 

 

Lo vèrbe Saber

Le verbe Savoir

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 23

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

 

 

Lo vèrbe Véder

Le verbe Voir

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 25

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

 

 

 

Lo vèrbe Díser

Le verbe Dire

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 26

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

 

 

Lo vèrbe Víver

Le verbe Vivre

Conjugaisons gascon maritime noir grand landais 27

 

La lettre tonique [Repérée, ici en API, par une apostrophe " bi'nusi " précédent la syllabe tonique]

 

Lo preterit

Le passé simple

 

Peu employé dans le Bòrn, il est tombé en désuétude au profit du Passé composé depuis une centaine d'années.

Mais pourquoi ne pas le remettre au goût du jour dans notre langue maritime ?

 

Quand employer le prétérit en gascon ?

« Que nevèt tres dias en seguida »

C'est un temps simple. On l'emploie pour un processus passé, récent ou pas, pris dans sa globalité (sans considérer s'il commence, s'il est en cours ou s'il est fini) : « Que l’encontrèi geir vèspe au supermercat », « Aqueth ostau lo vendèren en 1982 ».

Cependant, un complément de temps (adverbe, locution adverbiale, groupe nominal) ou un verbe semi-auxilliaire peuvent servir à marquer pour un processus :
— le début ou la fin : « Que’s hiquèt a córrer com un hòu », « L’esperèren dinc a neit barrada ».
 la durée : « Que nevèt tres dias en seguida », « Damorèt cinc ans en Còsta d’Evòri com professor ».
 la répétition : « Quitèt pas de cridar mes digun l’ausiguèt pas ».

À la différence du passé composé, le prétérit n'a aucun lien avec le présent ; l'exemple suivant marque bien cette différence : « Que l'èi hèit uei pr'amor la setmana passada n'avori pas léser d’ac har ».

Enfin, le prétérit est employé quand on parle d'événements historiques : « La revolucion francesa comencèt en 1789 », « Bonaparte qu’estot exiliat en 1815 ».

Maurici Romieu, vice-président du Conseil linguistique du Congrès - passat au gascon negue per JJ.

Date de dernière mise à jour : 21/07/2021